Notre participation au plan national « Action cœur de ville »

1 500 M€ pour la revitalisation des centres des villes moyennes de 2018 à 2022

Dans le cadre de la Convention quinquennale 2018-2022 signée avec l’État le 16 janvier 2018, Action Logement s’est engagé à participer à la revitalisation des centres des villes moyennes en finançant, à la hauteur de 1,5 milliard d’euros sur cinq ans, des opérations d’acquisition-réhabilitation d’immeubles de logements à vocation locative (libre, intermédiaire, social). Objectif : inciter les salariés à s’installer dans les centres villes pour répondre aux besoins de développement des acteurs économiques au service du lien emploi-logement, et participer ainsi à la lutte contre la fracture territoriale. Cet engagement s’inscrit dans le plan national en faveur des villes moyennes, présenté par le Gouvernement le 14 décembre 2017, à l’occasion de la Conférence nationale des territoires : « Action cœur de ville ».

Ce plan national vise à redonner attractivité et dynamisme à ces centres-villes en s’attaquant aux dysfonctionnements existants : habitat, commerce, emploi, transports, stationnement, offre éducative, culturelle, sportive, etc. Les villes moyennes, où vit un quart de la population française et qui représentent un quart de l’emploi, bénéficieront ainsi de 5 milliards d’euros sur cinq ans, dont : 1,5 milliard d’euros d’Action Logement, 1 milliard d’euros de la Caisse des Dépôts en fonds propres (ingénierie et investissement), 700 millions d’euros en prêts et 1,2 milliard d’euros de l’ANAH. Afin de répondre aux besoins locaux, le plan donnera lieu à des contrats sur-mesure engageant les différents partenaires.

Les opérations menées par Action Logement répondront aux demandes des villes moyennes portant un projet de revitalisation de leur centre partagé par l'intercommunalité, dans un contexte avéré de besoins emploi-logement. Ces projets d’aménagement urbain seront adossés à des projets économiques et devront aboutir à un rééquilibrage entre les tissus périurbains et les centres-villes à redynamiser. Dans ce cadre, le traitement des pieds d’immeuble fera l’objet d’une attention particulière. En effet, le dynamisme commercial des centres des villes moyennes est depuis de nombreuses années fortement affecté par la vacance, alors qu’il représente une condition déterminante de l’attractivité des centres. La vocation commerciale de ces pieds d’immeuble sera donc encouragée, en liaison avec les collectivités et les acteurs économiques locaux.

 CALENDRIER DU PLAN « ACTION CŒUR DE VILLE »

222 municipalités réunissant quelque 18 millions d’habitants ont déjà été retenues pour faire l’objet d’une redynamisation globale de leur cœur de ville. Parmi elles, 23 ont été identifiées pour conduire les premières expérimentations dès la rentrée. Par ailleurs, un calendrier a été arrêté pour la mise en œuvre des projets immobiliers :

  • avant le 30 septembre 2018 : préparation et signature des conventions-cadres
    « Action cœur de ville » 
  • avant le 31 mars 2020 : élaboration des diagnostics, des études et des plans d’action 
  • avant le 31 décembre 2022 : engagements financiers d’Action Logement sur les opérations immobilières