Pour Action Logement, Groupe paritaire reconnu d’utilité sociale, fondé sur des valeurs d’égalité et de solidarité, le 8 mars, la journée des droits des femmes, a une place singulière. D’autant que cette année, le thème défini par les Nations Unies est "L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable".

Avec le concours de l’ensemble de ses filiales immobilières et de services, Action Logement, en tant qu’acteur de premier plan du logement abordable en France, au sein duquel les 19 000 collaborateurs et collaboratrices exercent plus de cent métiers, est pleinement engagé pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et contribue aux enjeux du développement durable.

C’est pourquoi, en cette journée du 8 mars, nous avons choisi de mettre à l’honneur 8 femmes du Groupe, occupant des fonctions très diverses mais qui se rejoignent sur cet engagement commun en faveur du développement durable au féminin pluriel. Hatice, Anaël, Valérie, Patricia, Asma, Sophie, Delphine et Jessica sont emblématiques de la volonté portée par le Groupe de s’engager pour une société plus juste et plus solidaire, une société qui prépare notre avenir commun, un avenir durable.

Leurs témoignages portent autant sur la vie quotidienne, le vivre-ensemble que sur des interventions techniques ou opérationnelles soutenues par le Groupe. Leurs actions sont inspirantes et ouvrent la voie à tous les possibles.

Nadia BOUYER, Directrice Générale d’Action Logement Groupe

 

interview d’Hatice MENGUC, Directrice Ressources Humaines chez Néolia

Que représente pour vous le 8 mars ?

Cette journée évoque pour moi tout le chemin parcouru pour obtenir les libertés dont nous bénéficions aujourd’hui en tant que femmes. Ces droits sont récents à l’échelle de notre histoire.

Le 8 mars permet aussi de se rappeler qu’il faut continuer à œuvrer pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes de façon durable, que ce soit dans les entreprises ou, plus globalement, pour lutter contre les idées reçues et les clichés qui perdurent.

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

Il me semble que Greta Thunberg incarne les deux combats que nous devons continuer à mener sans relâche, la condition des femmes (et de la jeunesse) dans le monde, ainsi que l’enjeu du changement climatique. Les femmes sont au premier rang en matière de lutte pour la protection de l’environnement. Un avenir durable ne peut s’imaginer sans un avenir égal et équitable.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

Je suis fière aujourd’hui d’appartenir à une entreprise et à un Groupe où la politique RSE est l’un des enjeux prioritaires, notamment en matière de diversité, de responsabilité sociale et de protection de l’environnement. Je suis fière du travail que nous avons mené au sein de Néolia en matière d’égalité professionnelle. Nous sommes parvenus en quelques années à compter dans nos effectifs 50 % de cadres femmes et 50 % de cadres hommes. Il est essentiel de continuer à promouvoir des femmes à des fonctions de management et à responsabilités, à des métiers techniques où la représentation était majoritairement masculine. Cette égalité procède d’une politique volontariste.

interview d’Anaël GARNIER, acheteuse chez Action Logement Services

Que représente pour vous le 8 mars ?

Le 8 mars, c’est pour moi une occasion à saisir pour échanger et s’interroger. Pourquoi est-il plus angoissant de rentrer chez soi tard le soir quand on est une femme ?  Pourquoi la charge domestique repose-t-elle encore trop souvent sur les femmes ? Pourquoi y-a-t-il encore des écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes ? C’est aussi l’occasion d’évoquer des femmes inspirantes, comme hier Olympe de Gouges ou Florence Nightingale, aujourd’hui Greta Thunberg ou Pénélope Bagieu.

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

L’avenir sera durable seulement s’il est plus juste : que chacun et chacune dispose des mêmes chances au départ. Pour assurer l’avenir de tous, il faut continuer à garantir un accès égal à l’éducation. N’oublions pas que les femmes représentent plus de la moitié de la population ! Les conséquences des changements climatiques sont le parfait exemple des inégalités entre les hommes et les femmes, puisque celles-ci sont plus nombreuses à être pauvres ou vulnérables.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

Je vais vous parler de deux projets dont je suis fière. Le premier est ma contribution à la mise en place, au sein d’Action Logement Services, de la Direction des achats et de la commande publique. Il y a 4 ans, nous sommes partis d’une feuille blanche pour arriver aujourd’hui à une véritable démarche Groupe d’achat responsable. Le deuxième, plus personnel, c’est ma participation à l’initiative d’une amie, cheffe d’entreprise, qui développe des projets de plantation d’arbres et de préservation des milieux naturels en France, pour un avenir durable !

interview de Valérie LIBÉRAL, Gardienne chez Domofrance

Que représente pour vous le 8 mars ?

Cette Journée est très importante pour l'égalité, pour rappeler les combats qui ont été menés et ceux à venir. Dans beaucoup de pays, les femmes ne sont pas considérées, et il est important de ne pas les oublier et de faire en sorte que la lutte pour leurs droits, pour nos droits, continuent.

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

Que nous soyons un homme ou une femme, nous sommes tous concernés par les questions environnementales et nous pouvons tous agir à notre échelle. Cependant, selon les sujets, nous ne nous investissons pas tous de la même façon. Je participe, par exemple, au challenge "Défi déchets Bordeaux Métropole" qui consiste à réduire de 20 % les déchets ménagers de la résidence où je vis. Je fais partie d'une équipe de 9 personnes dans laquelle il y a 8 femmes et un seul homme ! Les mentalités changent mais pour un avenir durable, elles doivent encore évoluer.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

À la suite d’une mobilité interne, j'ai changé de région et je suis devenue gardienne dans l'éco-quartier Terre-Sud à Bègles en Gironde. Au quotidien, je travaille donc sur un site où l’environnement tient une place majeure, et pour moi, il est primordial que ce cadre de vie ne soit pas détérioré par des incivilités. Je sensibilise les locataires et plus particulièrement les enfants sur les bons gestes à adopter pour garder un environnement propre. Je les sensibilise également à la nécessité de trier ses déchets et de réduire au maximum le nombre de passage du ramassage des ordures ménagères. Je suis arrivée il y a deux ans dans cet éco-quartier et j'ai vu les comportements évoluer, cela me rend vraiment fière. De plus j'ai la chance de travailler chez Domofrance, une filiale qui a travers son projet d’entreprise PEPSE, s’engage en faveur d’une démarche de Responsabilité Sociétale permettant de répondre aux mutations sociales et économiques ; en faveur des économies d’énergie pour les locataires et de la préservation de l’environnement.

interview de Patricia DUDONNÉ, Directrice générale de la SDH

Que représente pour vous le 8 mars ?

Si j’adhère à la valeur symbolique de cette journée, je crains que son impact sur les comportements positifs envers les femmes ne soit limité, et que sa contribution à l’égalité hommes/femmes soit très modeste. Je suggère d’emprunter à Lewis Carroll le concept de « non-anniversaire » apparu dans le célèbre film d'animation « Alice au pays des merveilles », et de célébrer les femmes n'importe quel jour de l'année, sauf le 8 mars. Osons le paradoxe !

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ».

Que vous évoque cette thématique ?

Je trouve intéressant que l’on parle d’égalité, et pas uniquement d’égalité hommes/femmes. Une société durable, c’est une société équilibrée où chacun trouve sa place, où chacun a ses chances, indépendamment de son genre. On construira un avenir commun en investissant cette valeur cardinale de notre devise républicaine. Même si je lui préfère le principe d’équité qui renvoie au mérite, à l’effort et au travail individuel. À chacun de faire la démonstration de ce qu’il vaut et de faire son chemin, sans entrave. Reste que ce principe d’équité nécessite qu’au préalable, nous n’ayons pas à affronter des freins ou d’arrière-pensées issus de préjugés.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

Plus qu’un projet spécifique, je suis fière de savoir qu’à la SDH, être une femme, une personne issue des minorités, quelqu’un dont le parcours a été chaotique ou qui a un handicap, n’est pas un frein à l’embauche. Que cela n’entrave aucunement la progression dans l’entreprise, ni la réussite personnelle, quel que soit l’endroit où on la situe. Je suis fière d’avoir un comité de direction diversifié composé d’hommes et de femmes, de juniors et de seniors.
Plus largement, je suis fière des projets inclusifs que nous conduisons, en faveur des personnes âgées, des jeunes adultes autistes ou trisomiques. Je suis particulièrement touchée par ces projets atypiques qui nous engagent. C’est d’abord pour cela que je travaille dans le logement social.

interview d’Asma BEN MANSOUR, Responsable BIM et Stratégie Numérique chez Seqens

Que représente pour vous le 8 mars ?

Cette journée rappelle à chacune d’entre nous les combats menés par les femmes qui ont œuvré pour leurs droits et leurs libertés, traçant ainsi le chemin vers l’égalité.
Le 8 mars nous rappelle aussi que ce combat n’est pas achevé et que nous avancerons grâce à notre travail, notre réussite, et surtout notre engagement dans la société.
Célébrer le 8 mars demeurera nécessaire tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, et surtout tant que des femmes, dans le monde, demeureront discriminées, mal traitées ou marginalisées.

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

La femme donne la vie, elle est donc toujours soucieuse de la préserver et de la protéger. Les femmes sont depuis longtemps les héroïnes de l’écologie, à l’image de Rachel Carson dans les années 60, de Jane Goodall, ou encore de Greta Thunberg aujourd'hui. Nombreuses sont celles qui sont impliquées dans des actions de développement durable. Elles sont déterminantes dans les débats sur les questions relatives à l’environnement ou au changement climatique.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

Sans hésitation, le projet d’Exploitation des données BIM issues d’une maquette pour assurer une continuité numérique. Un projet développé par Seqens, alors que j’étais alternante, et qui est devenu phare au sein de l’entreprise. On m’a fait confiance et on m’a donné ma chance, ce qui m’a permis de gagner le titre de BIM Influencer 2021. Sur un autre plan, lorsque j’ai signé mon CDI chez Seqens, j’étais enceinte et j’ai obtenu une promotion à mon retour de congé maternité. Être femme, maman, et réussir, est un combat de tous les jours, mais c’est plus facile lorsqu’on est au bon endroit, avec les bonnes personnes.

interview de Sophie HAUTCOEUR, Chargée de communication - Action Logement Services Hauts-de-France

Que représente pour vous le 8 mars ?

Le 8 mars est l’occasion de rappeler le combat en faveur de l’égalité. Même s’il y a eu des avancées significatives en faveur des droits des femmes, ce sujet reste toujours d’actualité et particulièrement dans certains pays où ils ont régressé. Il est important de préserver ces droits, de continuer à réduire les inégalités et d’informer les jeunes générations. L’éducation joue un rôle majeur pour l’égalité entre les filles et les garçons, et pour agir contre les discriminations.

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

Notre avenir est conditionné par l’état de la planète. Je suis convaincue que les femmes ont un rôle à jouer et qu’elles sont porteuses de solutions. Aucune nation moderne ne peut se priver de l’intelligence de la moitié de sa population. À titre d’exemple, Greta Thunberg a réussi à mobiliser les jeunes du monde entier pour lutter contre le réchauffement climatique.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

Action Logement Services Hauts-de-France a rejoint Clésence, 3F Notre Logis, Flandre Opale Habitat et in’li, pour participer au challenge Environnemental ENERGIC. La moitié des collaborateurs de la Délégation régionale ont rejoint cette initiative. Une belle mobilisation ! Pendant 3 mois, l’objectif est de sensibiliser, d’accélérer la prise de conscience individuelle et collective et d’inciter au « passage à l’action » en adoptant des éco-gestes, au travail comme à la maison. Ce challenge est une formidable occasion de réduire notre empreinte environnementale de manière ludique, tout en renforçant la cohésion d’équipe.

interview de Delphine SANGODEYI, Directrice de la préfiguration de la future ESH du Groupe à Mayotte

Que représente pour vous le 8 mars ?

Les droits des femmes doivent être équivalents aux droits des hommes. Malheureusement, nous en sommes encore loin. Des progrès ont été faits, mais l’égalité entre hommes et femmes n’est pas encore une réalité. Il convient de rester mobilisé contre toutes les formes de discrimination.

En 2022, le thème de cette journée est « l’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

Pour moi, l’égalité est une évidence collective car la parité au sein des entreprises est un facteur de performance économique et d’équilibre social. Je suis toujours vigilante, dans la composition des équipes que je manage, à trouver cet équilibre car les complémentarités sont essentielles pour la réussite des projets.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

Je suis fière du projet de création d’une nouvelle Entreprise Sociale pour l’Habitat à Mayotte, que je mène actuellement avec les hommes et les femmes du territoire. Construire des logements abordables à Mayotte contribuant à la ville durable est un beau défi collectif et un projet humain.

interview de Jessica MARAIS, Responsable du Pôle emploi, insertion et développement économique à L’apes

Que représente pour vous le 8 mars ?

C’est un jour important représentant au moins 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix et le développement. La Journée internationale des droits des femmes est le moment idéal pour réfléchir sur les progrès réalisés, demander des changements, célébrer des actes de courage et de détermination des femmes qui ont joué un rôle essentiel.

En 2022, le thème de cette journée est « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Que vous évoque cette thématique ?

En cette période de défis, il est essentiel d’améliorer la représentation des femmes dans tous les secteurs pour parvenir à une plus grande égalité et une pleine reconnaissance des actions qu’elles mènent, y compris en matière de changement climatique. Je pense notamment aux projets imaginés par des femmes. Par exemple, 70 % des tiers-lieux sont initiés par elles. Leur engagement dans la vie associative, notamment dans les secteurs de la transition écologique et sociale, permet de faire émerger de nouveaux métiers :  réemploi, agriculture urbaine… L’emploi reste avant tout un vecteur « d’avenir plus durable » pour les femmes.

Pouvez-vous nous parler d'un projet dont vous êtes particulièrement fière ?

L’apes contribue à la formation et au développement économique par des projets menés aux côtés des filiales d’Action Logement et qui permettent de développer la formation et l’insertion des femmes, de les accompagner dans leur projet professionnel ou entrepreneurial, afin qu’elles accèdent à un emploi durable et local. Trois exemples concrets : « L’école des gardiens », à Pantin, a déjà formé 22 femmes ; « L’incubateur culinaire », à Saint-Denis, accompagne des femmes dans le développement de leur activité de traiteur ; « La Renaissance Film et la Ressourcerie Le Cercle Film », à Villejuif et à Rueil-Malmaison, soutient des femmes dans leur parcours d’insertion professionnelle dans les métiers de la couture et du réemploi.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La Journée internationale des droits des femmes trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle, en Europe et aux États-Unis, qui réclamaient de meilleures conditions de travail et le droit de vote. C'est en 1975, lors de l'Année internationale de la femme, que l'Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars.

Le 8 mars est une journée de rassemblements à travers le monde et l'occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement, les groupes et associations de femmes militantes préparent des événements partout dans le monde pour : fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, améliorer la situation des femmes. C'est aussi l'occasion de se mobiliser en faveur des droits des femmes et de leur participation à la vie politique et économique.

Les Nations Unies définissent chaque année une thématique différente. Le thème du 8 mars 2022 est "L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable", en reconnaissance de la contribution des femmes et des filles du monde entier, qui se mobilisent pour trouver une réponse aux changements climatiques et à leur atténuation, en faveur de la construction d’un avenir plus durable pour tous.