Notre participation au plan national « Action cœur de ville »

 

En s’engageant dans le programme national Action Cœur de Ville, Action Logement confirme sa mobilisation en faveur de tous les territoires. Dans le cadre d’un cofinancement global de 5 milliards d’euros sur cinq ans, le Groupe consacre 1,5 milliard à la revitalisation du centre des 222 villes moyennes éligibles. Il intervient sur le volet résidentiel, au travers d’opérations d’acquisition-amélioration, de démolition-reconstruction ou de construction neuve.

Ainsi, en étroite coordination avec les collectivités, il soutient leur projet de revitalisation d’ensemble en concourant au développement d’une offre nouvelle de logements à destination des salariés et futurs embauchés des entreprises du territoire. Son action en faveur du lien emploi-logement vise in fine à conforter l’attractivité résidentielle des centres-villes et à soutenir ainsi les dynamiques économiques locales.

Le rôle moteur des collectivités éligibles au programme ACV

Notre intervention s’inscrit dans un partenariat étroit avec les territoires éligibles, traduit dans le cadre d’une convention immobilière signées entre Action Logement, la ville éligible et son intercommunalité. Cette convention définit les modalités d’intervention d’Action Logement et les actions municipales requises en vue de susciter le réinvestissement du bâti ancien de centre-ville, et permettre ainsi la production d’une offre nouvelle et fortement attractive de logements locatifs à loyers libres, intermédiaires, sociaux, ou en accession sociale à la propriété.

L’intensité de la mobilisation des crédits Action Cœur de Ville par des investisseurs sera fonction de la crédibilité du projet de revitalisation communal -permettant de voir revenir de l’emploi, des commerces et des services sur le centre-ville- autant que des actions que la collectivité aura su mettre en place pour faire émerger de l’investissement local.

Chaque demande de financement est soumise à l’accord préalable de la ville éligible afin de s’assurer que l’opération s’intègre bien dans son projet de revitalisation et correspond bien au niveau qualitatif attendu. 

Enfin, Action Logement peut acter, avec les collectivités les plus avancées sur le volet habitat de leur projet de revitalisation, la constitution d’une réservation prévisionnelle de concours financiers. Celle-ci leur permet de disposer d’une vision pluriannuelle des financements d’Action Logement sur leur territoire en les fléchant sur des opérations stratégiques préalablement identifiées, en cohérence avec ses propres interventions sur l’espace public.

Une offre de logements attractive et adaptée aux besoins des salariés d’aujourd’hui

Notre intervention vise à revitaliser les territoires de centre-ville en perte de vitesse mais s’inscrit aussi dans une démarche plus globale de réponse aux enjeux de la transition écologique via la reconstruction de la ville sur elle-même, la réutilisation du bâti existant pour des usages citadins et la limitation de l’artificialisation des sols.

Pour relever ce défi, il importe que les logements produits en bâti ancien soient non seulement très qualitatifs mais aussi qu’ils correspondent aux aspirations et besoins des ménages du 21e siècle  en étant concurrentiels avec une offre de logements plus périurbaine.

De concert avec la ville, nous sommes donc attentifs à la qualité des projets immobiliers et notamment leur niveau de loyer, leur conception architecturale ou les services et aménités tels que selliers, local vélo, espaces extérieurs ou possibilités de stationnement qu’ils prévoient.

Cette offre nouvelle doit en effet permettre le retour de nouveaux ménages d’actifs de revenir vivre et consommer dans le centre-ville dans un objectif partagé avec la ville de mixité et de soutien à l’activité économique et commerciale des villes moyennes.

Plus de 2 500 logements financés en 2019

Après une phase d’initiation, temps nécessaire d’appropriation de ce nouveau dispositif par les acteurs de la ville, l’année 2019 a vu une accélération de l’intervention d’Action Logement dans le cadre du programme, qui se confirme encore en 2020 malgré le contexte sanitaire incertain.

Avancées 2019 :

  • 125 conventions immobilières signées ou en cours de signature (identifiant un potentiel d’intervention sur 5 400 logements répartis dans 804 immeubles).
  • 190 opérations financées, soit 2 565 logements remis sur le marché par acquisition-amélioration, réhabilitation des bâtiments, ou construction neuve.
  • 227 millions d’euros de financements attribués, dont 210 millions au titre de 2019.
  • Le coût moyen des opérations s’élève à 2 613 €/m² pour le parc social et intermédiaire, et à 2 038 €/m² pour le parc privé. Les travaux représentent en moyenne 70 % du prix de revient.
  • Le financement Long Terme d’Action Logement s’élève en moyenne à 49 000 euros par logement dont 40 % de subvention.
  • Environ 35 % du coût des travaux est couvert par le financement d’Action Logement.
  • La taille moyenne des opérations est de 12 logements, 16 en locatif social et intermédiaire, et 6 en locatif privé.
     
Données Action Logement au 31.12.2019

NOS Financements

Quel que soit le type d’opération, Action Logement peut accompagner vos orientations en matière d’habitat en finançant des opérateurs tant publics que privés engagés dans des opérations de production de logements locatifs ou en accession sociale.  

Le financement accordé est composé d’un prêt à taux réduit et d’une subvention à hauteur du montant des travaux éligibles, y compris les honoraires afférents, dans la limite de 1000 € TTC par m² de surface habitable.

PARC LOCATIF SOCIAL ET INTERMEDIAIRE

PARC LOCATIF PRIVE

ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE SECURISEE

Logements locatifs agréés Logements locatifs à loyers plafonnés  
→ Téléchargez la fiche parc locatif social → Téléchargez la fiche parc locatif privé → Téléchargez la fiche accession sociale